FORUM CHAMPIONNAT DE FRANCE

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Vous avez dit El loco !!! je sens que l'on va rigoler l'an prochain....(si il signe à l'OM)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

J'ai épuré l'article de choses moins intéressantes, mais ça promet.


Perfectionniste et éternel insatisfait, Bielsa propose à ses joueurs des entraînements à rallonge, avec par exemple plus de 200 centres à destination du même joueur. « A l'entraînement, on va faire 220 centres sur un joueur avec cette idée que le ballon et le joueur arrivent à une vitesse maximale et se rencontrent à un point donné, explique-t-il. C'est comme ça qu'on met des buts sur coups de pied arrêtés. Sur les 220, cinq seulement vont arriver à destination, mais j'oblige le joueur à tous aller les prendre. Parce qu'une opportunité, c'est un but. Et un but, c'est la vie pour nous. Si le type ne va pas sur l'un des 220 centres que je lui fais, je le tue. Je dois lui faire sentir que c'est comme s'il avait violé une femme. Parce que ce ballon qu'il n’est pas allé chercher nous a enlevé notre argent, notre victoire, notre gloire et notre vie. »

Lors de son passage à l’Athletic Bilbao (2011-2013), il a eu une altercation avec le responsable des travaux de rénovation du centre d’entraînement car il était ulcéré par le retard pris sur le chantier. « Il s'agissait d'une escroquerie, d'un vol et d'une tromperie », a-t-il clamé. Il a ensuite posé sa démission, mais a finalement poursuivi son aventure basque une saison de plus.  

Il coupe ses joueurs du monde extérieur. Les mises au vert de Marcelo Bielsa sont tout sauf une partie de plaisir. Lorsqu’il entraînait les Newell’s Old Boys, il avait ainsi emmené ses joueurs dans une base militaire qui ne comptait qu’un seul téléphone afin que son équipe soit dans une bulle. Et Bielsa a été le premier à montrer l’exemple.  « Ma femme est enceinte et il y a des complications. Je lui ai dit d’appeler ses parents au cas où il y aurait un problème, a-t-il lancé à ses joueurs. Vous ne pourrez utiliser le téléphone que si vous en avez besoin pour une situation plus extrême que celle-là. »

Voir le profil de l'utilisateur

HAYDEN

avatar
Admin
Il a eut de bons résultats en Europa League avec Bilbao mais c'était moins le cas en championnat ( 10ème et 12ème ) en deux ans.

J'ai l'impression qu'on en fait beaucoup avec lui.

Enfin bonne chance à lui mais je pense qu'il devra prendre une décision avec Valbuena, Thauvin, Payet qui ne peuvent pas se blairer.

J'ai lu quelque part qu'il voulait absolument faire revenir Amalfitano qui ne veut pas revenir.

Y'a du boulot.

Voir le profil de l'utilisateur http://hahohelfoot.forumactif.org
Ben dis donc ! On va avoir des trucs à lire la saison prochaine. Very Happy 

Vu le bonhomme , Ils vont tellement être morts vu ses préparations physiques qu'il sera peut-être bon de prendre les marseillais en début de saison.
S'il y a des starlettes, elles vont déchanter !

Voir le profil de l'utilisateur
DEVILLAZ a écrit:J'ai épuré l'article de choses moins intéressantes, mais ça promet.


Perfectionniste et éternel insatisfait, Bielsa propose à ses joueurs des entraînements à rallonge, avec par exemple plus de 200 centres à destination du même joueur. « A l'entraînement, on va faire 220 centres sur un joueur avec cette idée que le ballon et le joueur arrivent à une vitesse maximale et se rencontrent à un point donné, explique-t-il. C'est comme ça qu'on met des buts sur coups de pied arrêtés. Sur les 220, cinq seulement vont arriver à destination, mais j'oblige le joueur à tous aller les prendre. Parce qu'une opportunité, c'est un but. Et un but, c'est la vie pour nous. Si le type ne va pas sur l'un des 220 centres que je lui fais, je le tue. Je dois lui faire sentir que c'est comme s'il avait violé une femme. Parce que ce ballon qu'il n’est pas allé chercher nous a enlevé notre argent, notre victoire, notre gloire et notre vie. »

Lors de son passage à l’Athletic Bilbao (2011-2013), il a eu une altercation avec le responsable des travaux de rénovation du centre d’entraînement car il était ulcéré par le retard pris sur le chantier. « Il s'agissait d'une escroquerie, d'un vol et d'une tromperie », a-t-il clamé. Il a ensuite posé sa démission, mais a finalement poursuivi son aventure basque une saison de plus.  

Il coupe ses joueurs du monde extérieur. Les mises au vert de Marcelo Bielsa sont tout sauf une partie de plaisir. Lorsqu’il entraînait les Newell’s Old Boys, il avait ainsi emmené ses joueurs dans une base militaire qui ne comptait qu’un seul téléphone afin que son équipe soit dans une bulle. Et Bielsa a été le premier à montrer l’exemple.  « Ma femme est enceinte et il y a des complications. Je lui ai dit d’appeler ses parents au cas où il y aurait un problème, a-t-il lancé à ses joueurs. Vous ne pourrez utiliser le téléphone que si vous en avez besoin pour une situation plus extrême que celle-là. »

En fin de compte ce n'est pas un entraîneur qu'ils ont recruté, c'est un supporter de plus...

Voir le profil de l'utilisateur
Le choix de cet entraîneur aux méthodes "militaires" n'est pas étonnant en lisant les différents témoignages, l'un des plus frappants :

L'OM c'est un peu le Club Med

Pour valider son diplôme, un entraîneur doit aller faire un stage dans les installations d'un club qui a disputé la Ligue des champions sur les trois dernières saisons. Il y a une dizaine d'année, José Anigo était par exemple parti observer pendant quelques jours Arsène Wenger à Londres. Désormais, c'est lui qui reçoit. L'entraîneur adjoint de Mons Stéphane Demets et Jean-François Rémy, l'adjoint des U21, sont ainsi venus à la Commanderie observer le travail du coach marseillais. "Plus ouvert que lui, tu meurs" déclare Demets, qui a été recommandé par Dominique D'Onofrio, personnage incontournable du football belge.

Sur le site officiel de son club, l'adjoint s'est même laissé aller à un constat sans concession sur l'équipe phocéenne : "J’ai été très surpris par les problèmes de mentalité et de discipline. C’est un peu le Club Med. Sur place, une personne m’a confié que c’était comme ça : les joueurs viennent chercher leur argent, ils s’entraînent un peu, repartent au volant de leur grosse voiture et vont ensuite prendre le soleil à Cassis. Incroyable".

Une déclaration qui renvoie forcément aux derniers entraînements, où certains olympiens avaient décidé de ne pas effectuer un tour de terrain supplémentaire, au grand dam de Franck Passi. José Anigo s'en était défendu en conférence de presse, comme vous pouvez le voir sur Le Phocéen TV.


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum