FORUM CHAMPIONNAT DE FRANCE

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Lens a trouvé son (ses) stade(s)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Lens a trouvé son (ses) stade(s) le Mar 29 Juil - 18:59

Le Racing Club de Lens est enfin fixé. Autant pour la division dans laquelle il va jouer, la Ligue 1, que dans l’enceinte qui va accueillir ses rencontres lors de l’exercice 2014-2015. Ainsi, la formation nordiste évoluera à seize reprises au stade d’Amiens et à trois reprises au Stade de France pour ses matches contre le PSG, l'OM et Lille. Dans un communiqué de presse publié sur son site officiel, le club présidé par Gervais Martel explique ce choix et revient sur l’évolution des négociations avec les autres stades. « Le Racing club de Lens disputera ses rencontres de Ligue 1 lors de la saison 2014-2015 au stade de la Licorne à Amiens (16 matches) et au Stade de France (RC Lens – Paris du 18 octobre 2014 ; RC Lens – Lille du 6 décembre 2014 ; RC Lens –Marseille du 20 mars 2015). La métropole amiénoise ayant présenté le plus d'atouts lors des échanges engagés depuis novembre avec les collectivités et les exploitants des enceintes les plus proches de Lens. Pour trouver la meilleure solution, dès l'automne 2013, nous avons étudié de nombreuses hypothèses : le stade de L'Epopée à Calais, le stade Pierre Mauroy de Lille Métropole, le stade du Hainaut de Valenciennes Métropole, le Stadium Lille Métropole de Villeneuve d'Ascq, et, donc, le stade de La Licorne d'Amiens Métropole. On nous avait également proposé spontanément le stade Charléty de Paris, le stade de Reims, le MMAréna du Mans, le stade de la Libération à Boulogne. Preuve que le RC Lens et ses supporters rayonnent et véhiculent une image positive bien au-delà de du Nord-Pas de Calais » précise le RC Lens dans ce communiqué.


On leur avait proposé Furiani, mais ils ont prétexté qu'il faisait trop chaud en Corse ....

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Lens a trouvé son (ses) stade(s) le Mer 30 Juil - 10:12

HAYDEN

avatar
Admin
On le sait, le Racing Club de Lens va évoluer la saison prochaine en Ligue 1, mais devra faire sans son stade Felix-Bollaert, pour cause de travaux en vue de l’Euro 2016. Depuis, on a également appris que le club nordiste disputerait une partie de ses matches à domicile… au Stade de la Licorne, à Amiens. Et d’autres au Stade de France. Pourtant, et les propos sont publiés dans le quotidien l’Equipe, rien n’est encore réglé ! Alain Genest, député de la Somme et, surtout, président d’Amiens-Métropole est en effet assez clair :

« L’annonce du RC Lens nous fait plaisir mais tout n’est pas arrêté. Il n’y a encore aucune convention signée avec Amiens Métropole. On ne parle pas là de désaccords mais de sujets qui ne sont pas réglés. »

Voir le profil de l'utilisateur http://hahohelfoot.forumactif.org

HAYDEN

avatar
Admin
Proposer la Licorne comme stade d’accueil au RC Lens en Ligue 1 partait d’un bon sentiment. En terme d’image et de retombées médiatiques, l’annonce a fait l’effet d’une bombe mardi mais Amiens Métropole et l’Amiens SC n’ont sans doute pas mesuré son impact. Les dirigeants lensois ont eu du flair et ils ont vite compris qu’un stade clés en mains à ce prix-là, c’était tout simplement du pain bénit.

Rapidement, ils ont communiqué leur arrivée à Amiens en prenant sans doute de vitesse la métropole amiénoise et l’ASC, respectivement propriétaire et locataire du stade. Aucune convention n’a été signée entre les trois parties, qui en sont encore au stade des négociations. Évidemment, la venue de l’équipe nordiste va apporter un éclairage national sur la capitale picarde mais elle risque de mettre en difficulté très sérieusement l’équipe amiénoise au niveau de son mode de fonctionnement.

Depuis que les Sang et Or sont assurés de jouer à Amiens, le standard téléphonique de la boutique de l’ASC est saturé avec une question récurrente : où peut-on acheter ou se procurer des billets pour les matches de… Lens ! De quoi plomber le moral du responsable de la billetterie Kévin Loew. Malgré tout, il reste zen, tout comme les dirigeants bénévoles qui se demandent comment les deux équipes vont faire pour cohabiter dans le même stade et sur la même pelouse. Les dirigeants lensois négocient pièce par pièce, local par local, leur arrivée. En résumé, ils veulent disposer de tout mais cela a un coût. Bernard Joannin, le président amiénois, l’a compris et il n’est pas question de céder à toutes leurs exigences ou du moins sans la moindre contrepartie. Le RC Lens est une grosse machine qui va fonctionner comme une sorte de « cirque ambulant ». Tous les quinze jours, il y aura une représentation au stade de la Licorne aux couleurs Sang et Or et manifestement, le club veut disposer du stade 36 heures avant le match… Histoire de prendre ses marques.

Quid des joueurs de l’Amiens SC ? Devront-ils s’entraîner ailleurs, par exemple au stade Moulonguet ? Quid de l’entretien du terrain ? Avec cinq matches qui se télescopent, les Lensois ne vont-ils pas demander, voire exiger, aux Amiénois de décaler leurs rencontres ? Beaucoup de questions restent en suspens et certains supporters estiment que les dirigeants amiénois se tirent une balle dans la jambe en acceptant la venue des Lensois. L’année d’une remontée obligatoire en Ligue 2, l’ASC va se retrouver dans l’ombre du RC Lens qui risque de devenir le principal sujet de conversation à la Licorne…

Voir le profil de l'utilisateur http://hahohelfoot.forumactif.org

HAYDEN

avatar
Admin
Et le bordel continue  Laughing 

Agacé par l’attitude des dirigeants lensois et amiénois, Alain Gest, président d’Amiens Métropole, hausse le ton.

Pourquoi aucune convention n’a encore été signée entre le RC Lens et l’Amiens SC ?

Il y a une dizaine de jours, Lens s’est intéressé à Amiens pour jouer à la Licorne. En ce qui nous concerne, la Métropole, on a trouvé ça intéressant en termes d’images et de notoriété pour la ville. On a organisé une réunion rapidement entre les dirigeants et les deux clubs. On est assez vite tombés d’accord, notamment au niveau financier. Je souhaitais qu’il y ait une location de stade et je n’en faisais pas une histoire d’argent. Je voulais surtout que cela ne nous coûte rien. Tout ce qui sera à la charge des dirigeants lensois, à savoir la location du stade, l’électricité et la pelouse, s’il faut la refaire, est acté. On a voulu aussi quelques places pour faire plaisir à des jeunes footballeurs amiénois. La venue de Lens valorise la ville. On va en parler positivement.

En mettant toutefois des garde-fous par rapport à l’Amiens SC...

Bien évidemment, la venue de Lens ne doit pas se faire au détriment de l’Amiens SC. Club pour lequel Amiens Métropole fera encore des efforts pour lui permettre de remonter en Ligue 2. Ce sera la dernière fois. On a donc dit aux dirigeants lensois, dont le président Gervais Martel que j’ai eu au téléphone, que la mise à disposition du stade pouvait se faire, à condition de prendre en considération un certain nombre de conséquences que leur venue allait entraîner au niveau du club amiénois.

Manifestement, ça coince entre les deux clubs...

L’affaire n’est toujours pas réglée. Avec la Métropole et le club lensois, c’est réglé. Une proposition écrite a été faite par la Métropole et je l’ai corrigée sur un certain nombre de points. Ceux-ci n’ont pas été discutés par M. Xavier Thuilot, directeur général adjoint de Lens. En revanche, ce qui me pose problème, ce sont les deux clubs. Lens n’a peut-être pas bien pris conscience que le stade n’est pas inoccupé. Il est occupé et il y a nécessité de trouver un bon accord. Du côté amiénois, il faut des prétentions financières raisonnables, tout en prenant en compte bien sûr les conséquences, les dédommagements divers et variés. Je sais qu’il y a des raisons d’être prudent car on a appris, par exemple, que la régie publicitaire de Lens avait commencé à démarcher les sponsors d’Amiens. Ce n’est pas concevable et je souhaite que cela soit très clairement indiqué dans la convention qu’on signera à trois avec Lens et l’ASC. Si cette clause n’est pas respectée, il y aura une amende, sinon ce sera l’arrêt immédiat de l’utilisation du stade la Licorne. Ensuite, d’autres points doivent être pris en compte, sans doute, mais à un prix raisonnable. Ce samedi matin, il y a une réunion au sommet entre les deux clubs et mon directeur de cabinet.

Qu’en attendez-vous ?

De deux choses l’une. Ou on arrive à un accord, non pas de façade, mais un réel accord où l’on sent que les deux clubs sont prêts à se comprendre mutuellement et il y aura donc 16 matchs à Amiens. Ensuite, on verra avec la LFP et la FFF en ce qui concerne le problème des cinq matches qui se télescopent le même week-end. Je veux des choses concrètes et écrites à ce sujet. Il faut un accord non seulement financier mais un accord où les deux clubs montrent leur envie de cohabiter.

Et si les deux clubs ne trouvent pas d’accord ?

Je pense qu’il ne faut pas d’accord du tout plutôt qu’un mauvais accord. Je prendrai mes responsabilités. Si cela n’aboutit pas, Lens ne jouera pas sa saison à Amiens. Le propriétaire du stade, c’est Amiens Métropole ! Les deux clubs doivent se comprendre en ayant une discussion précise sur les conditions à remplir, tout en se respectant l’un et l’autre car je n’ai pas le sentiment que c’est le cas actuellement. Ou ils se respectent et cela fera un vrai bon accord que j’accepterai. Ou ce n’est pas le cas et je prendrai mes responsabilités car je ne veux pas, en cours d’année, m’entendre dire que ça ne marche pas d’un côté comme de l’autre. J’ai dit à Bernard Joannin, qui est un ami, de faire attention de ne pas mettre la barre trop haut sinon je serai amené à prendre la décision de ne pas accepter la venue de Lens. Sachant que les dirigeants amiénois se mettront alors une sacrée pression sur leur propre saison. Les choses doivent être claires et personne ne doit se considérer en terrain conquis. Terrain qui n’appartient qu’à Amiens Métropole.

Les dirigeants amiénois ne sont pas raisonnables ?

Ils en sont à un niveau qui n’est pas raisonnable. Je leur ai dit. Si cela se terminait par un refus de ma part, Lens serait en difficulté. Je ne veux pas que cela se passe dans des conditions qui seront ingérables au cours de la saison. Certains dirigeants amiénois peuvent apprendre en étant aux côtés d’un club professionnel de Ligue 1. Cela peut être très intéressant si cela est mené dans un bon état d’esprit. Aujourd’hui, ces conditions ne sont pas réunies et je suis obligé d’attendre la réunion de ce samedi pour prendre une décision. Lens doit aussi comprendre la position de l‘ASC. Il faut que chacun soit raisonnable. Il est temps de siffler la fin de la récréation et j’espère que ce ne sera pas la fin du match.

Voir le profil de l'utilisateur http://hahohelfoot.forumactif.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum